© 2014 Service de Gastroentérologie - Pr Chaussade - Cochin

Contacts

Mentions Légales

Standard hôpital : 01 58 41 41 41

Prise de rendez-vous : 01 58 41 42 43

Cancer du pancreas //

Le pancréas est un organe glandulaire situé derrière l'estomac jouant un rôle majeur dans la digestion alimentaire et la régulation de la glycémie. Les signes et symptômes du cancer du pancréas peuvent être des douleurs abdominales ou dorsales, un ictère, une perte de poids inexpliquée, une décoloration des selles, des urines sombres et une anorexie. Ce cancer est malheureusement longtemps asymptomatique et son évolution indolente rend son diagnostic souvent tardif, à un stade déjà avancé. 

 

 

Les facteurs de risques principaux de ce cancer sont le tabagisme, l'obésité, le diabète et certaines maladies génétiques rares. Le tabagisme est en cause dans environ 20% des cas. 

L'adénocarcinome canalaire infiltrant est le type histologique le plus fréquent de cancer du pancréas (90% des cas). Il se développe à partir du pancréas exocrine (produisant les enzymes pancréatiques). Plus rarement, il existe d'autres types histologiques : carcinome neuroendocrine, cystadénocarcinome mucineux...

 

Le diagnostic est généralement basé sur une combinaison d'examens d'imagerie comme l'échoendoscopie haute et le scanner, de tests sanguins (ACE et CA 19-9). Sa confirmation est obtenue par l'anatomopathologie  sur une biopsie. 

 

Il n'existe pas à ce jour de programme efficace de dépistage en  population générale.

 

En 2012, le cancer du pancréas a causé 330 000 décès dans le monde. On compte environ 8000 nouveaux cas par an en France, et il constitue la quatrième cause la plus fréquente de décès par cancer. La maladie survient le plus souvent dans le les pays développés, où 68% des nouveaux cas sont diagnostiqués.

 

Le pronostic dépend du stade de la maladie au diagnostic. Ainsi, les formes localisées avec un faible volume tumoral (<2cm) ont une meilleure survie. Les formes neuro-endocrines de cancer du pancréas ont un taux de survie à cinq ans meilleur à 65%.

 

Le traitement de ce cancer doit faire intervenir une équipe pluridisciplinaire. Les modalités thérapeutiques comptent (seule ou en association): la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Le choix du traitement repose sur le stade du cancer et les données individuelles de chaque patient. 

 

 

RAPPEL IMPORTANT: 

Cette information est uniquement destinée à fournir des orientations générales. Elle n'est pas exhaustive et ne fournit pas de conseils médicaux définitifs.